Retour sur l’année 2019 d’Amazon en 12 chiffres

Alexandre Darrigo

Rétrospective de l’année à la veille de la nouvelle décennie. Si on a bien compté, il y a eu douze mois en 2019… alors on vous offre le même nombre de chiffres !

2020 est là ! Force est de constater que 2019 a été une année très, très productive sur la marketplace de Jeff Bezos. Entre l’ouverture de cinq centres de distribution, la création de 1800 emplois en France, le déploiement de nouvelles fonctionnalités sur amazon.fr et la découverte de nouvelles planètes dans la galaxie Amazon… il y a en effet eu fort à faire ! Petite astuce pour suivre tout ça : abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur LinkedIn. Mais vous le faites déjà, n’est-ce pas ?

À l’occasion de la nouvelle année, nous vous proposons de revenir sur les chiffres d’Amazon en 2019. Ceux qui sont les plus parlants, ceux qui nous donnent une grille de lecture sur ce qu’était Amazon en 2019 et sur ce que la plateforme deviendra dans le futur. La majorité de ces données provient des études du cabinet Marketplace Pulse. Si vous êtes allergiques aux chiffres, ne partez pas ! Les experts Bizon les ont traduits pour vous.

Asseyons-nous, prenons un café, et rembobinons 2019.

2019, c’est l’année de tous les records pour les vendeurs et marques sur Amazon

1. On aime les zéros dans les statistiques côté vendeur

  • 200 000 000 000 de dollars. C’est le volume de ventes atteint par les vendeurs tiers sur Amazon, loin devant les vendeurs en FBA (“vendu et expédié par Amazon”) selon Jeff Bezos. Ça fait trop de zéros pour vous ? Exprimons-le en lettres : deux cent milliards. Si vous comptiez au rythme de 1 par seconde, vous en auriez pour 6342 ans !
  • 3 000 000 vendeurs actifs sont référencés sur Amazon. Par “vendeur actif”, on entend qui a au moins un produit actuellement en vente. C’est 17,7% de plus que l’année passée. Sur ces trois millions de vendeurs, la France en compte 211 000. Est-ce une contre-performance pour autant ? Pas vraiment, elle témoigne d’une des plus belles augmentations par rapport à 2018, de 29,2%. Ce qui la classe au passage parmi les premières marketplaces européennes.
  • 280 000 vendeurs ont dépassé les 100K€ de chiffre d’affaires en 2019. Ça peut paraître peu, c’est au contraire presque 10% des vendeurs actifs. Et parmi ces derniers, combien ont une présence optimisée sur Amazon ? Probablement le même pourcentage. Si ça vous intéresse de les rejoindre, contactez-nous.
  • 42% des vendeurs actifs des seize marketplaces d’Amazon sont basés en Chine. Il y a deux ans, c’était 26%. On parlait déjà de l’influence chinoise sur le blog Bizon il y a quelques mois, la tendance est toujours vraie. Il y a donc un vrai créneau à investir afin de faire valoir la qualité française. Il ne faudrait pas le rater.

2. Amazon, territoire de marques, marque son territoire

  • 78% des recherches sur Amazon ne comprennent pas de nom de marque. Cela veut dire que les gens voulant acheter sur Amazon partent d’une recherche générique avant de décider vers quelle marque se tourner. Ce chiffre est selon nous primordial. Reformulons-le : si vous n’apparaissez pas dans les premiers résultats, vous êtes invisible pour 78% des consommateurs. D’où l’importance de tirer profit du maximum de possibilités offertes par les algorithmes d’Amazon, le cœur de notre expertise. Ce qui nous amène à une autre donnée…
  • En 2019, 1300 produits AmazonBasics se sont retrouvés “meilleures ventes”. C’est intéressant dans le sens où c’est la conséquence directe du chiffre précédent. Les produits répondent à un besoin identifié, sont bien placés sur les mots clés répondant à ce besoin… et ils cartonnent. On peut quand même nuancer ce propos dans la mesure où Amazon “Basics”, “Collection” et “Essentials” portent tout de même le nom de la marque et sont les gammes les plus fortes.
  • 400 000 000 de dollars ont été investis depuis le lancement de Project Zero par Amazon. Project Zero, c’est le nom donné au projet de lutte contre les produits contrefaits sur les Marketplaces. Quelques 5700 marques ont rejoint le programme. Pourquoi c’est important : la contrefaçon est une réelle problématique pour Amazon. Cela ternit son image et sert de motif à certaines marques pour quitter le navire du capitaine Bezos (et là, on pense très fort à Nike à qui on consacrait un article sur le blog Bizon).

Côté Marketplaces, les chiffres 2019 d’Amazon montrent une intensification du nombre de vendeurs et des volumes de ventes qu’ils réalisent. La force des marques brandées Amazon illustre d’autre part la nécessité d’avoir une présence exemplaire sur la plateforme.

2019, c’est l’année où Amazon est définitivement devenu plus qu’une Marketplace

  • 9 850 000 000 de dollars ont été investis par les marques en publicité sur Amazon. Encore un chiffre difficile à lire ! Allez, arrondissons à dix milliards. Septembre 2019 marque le lancement de “Sponsored Display”, une offre de reciblage publicitaire (vous savez, les fameux cookies permettant de vous adresser des publicités personnalisées) destinée à des marques aux budgets plus petits que celles concernées par son offre “Demand Side Platform”, ou DSP. En outre, Amazon, c’est 7,6% du marché de la publicité en ligne américain.
  • 60 avis par jour sont laissés en moyenne sur la page Amazon des Earpods d’Apple. Ça fait 1800 par mois. La raison à tout cela est l’ajout de la possibilité de laisser une note sans laisser d’avis écrit sur Amazon. En extrapolant à toutes les catégories de produits, le nombre de produits notés va probablement décoller. On connaît l’influence des avis en ligne dans le choix d’un produit et c’est d’autant plus vrai sur le site e-commerce leader.
  • 49,4% du résultat d’Amazon en 2019 est réalisé par le e-commerce. C’est la première fois que ce pourcentage passe sous les 50%. Hébergement cloud, Prime, Advertising sont les pôles constituant majoritairement les autres 50%. En 2019, Amazon est partout !

2019, c’est l’année des chiffres qui donnent le vertige sur Amazon

  • 56 000 000 transactions bancaires ont été enregistrées lors du Black Friday en France. Inutile de vous rappeler quelle plateforme préempte une bonne part du commerce mondial, faisant ainsi de la période un moment clé des achats de fin d’année en France…

Bonus : 2019 sur Amazon, c’est aussi l’année des chiffres qu’on n’attendait pas…

Vous avez mal à la tête ? Promis, c’est bientôt fini. Si vous avez fini votre café, c’est presque le moment d’aller vous en faire un autre à la machine du bureau. Et quel meilleur moment que celui-là pour briller auprès des collègues ? Les deux données bonus qui suivent sont toutes indiquées dans cette optique. C’est cadeau !

  • Le Seigneur des Anneaux a déjà été signé pour deux saisons sur Prime Video. Ce que vous ne saviez peut-être pas, c’est qu’avec un budget estimé à plus d’un milliard de dollars, c’est la série la plus chère de l’histoire.
  • Amazon a révélé que son enceinte connectée Alexa avait servi à allumer les lumières de Noël plusieurs dizaines de millions de fois sur le mois de décembre aux USA. Et la lumière fût.

Partager cet article